Trucs et conseils en
matière d'isolation

Comment les barrages de glace se forme

Vous avez l'intention de construire, de rénover ou d'agrandir une maison?

Vous voulez l'isoler correctement?

Le moment idéal pour entreprendre des travaux d'isolation est lorsqu'on procède à des rénovations majeures. Vous faites alors d'une pierre deux coups. Les coûts reliés au travail d'isolation bien fait s'amortissent en très peu de temps. 

Attention! Les conseils que nous vous donnons ici sont d'ordre général. Chaque cas est particulier et peut nécessiter des interventions précises. Il est recommandé de consulter votre représentant Thermo-Pro avant le début des travaux.

 

Isoler les fondations par l’extérieur

L’isolation des fondations par l’ extérieur est un concept relativement récent. Durant les années 96 à 98, une étude intéressante de l’Institut de recherche en construction, du Centre National de Recherche du Canada a confirmé l’intérêt de cette pratique où les matériaux ont encore mieux performé que prévu.

L’utilisation de la mousse de polyuréthane giclée sur la fondation se démarque par sa performance thermique et hydrofuge tout en protégeant le béton contre la dégradation due au gel.

Les problèmes dus au gel des fondations

Un sondage réalisé dans l’ensemble du Canada au sujet des maisons neuves construites en 1994 et 1995 a démontré que 40% des problèmes de dégradation des fondations étaient dus à l’action du gel. Ces problèmes sont principalement causés par la présence d’eau et de gel, affectant surtout la surface extérieure des fondations. Par contre, ils peuvent aussi affecter l’intégrité structurale des fondations à moyen terme.

C’est dans ce contexte que l’Institut de recherche en construction du Centre national de recherche du Canada a lancé un programme de recherche avec des partenaires industriels sur les systèmes d’isolation des fondations par l’ extérieur. Avant cette étude les concepteurs et les constructeurs avaient peu de données fiables sur les avantages thermiques de ces systèmes.

Cinq produits testés

L’étude réalisée par le CNRC a testé cinq systèmes isolants, posés cote à cote, avec de multiples variantes. Ces cinq isolants étaient:

1-Un panneau de polystyrène expansé moulé (EPS) de type 1
2-Un panneau de polystyrène expansé moulé (EPS) de type 2
3-Une mousse de polyuréthane pulvérisée (MPP)
4-Un panneau de fibre minérale semi-rigide conçu pour l’ extérieur des fondations
5-Un panneau de fibre de verre semi-rigide conçu pour l’ extérieur des fondations

Pente du sol. Les cinq types de panneaux furent posés sur deux fondations différentes.
La première avait une pente positive éloignant l’eau de pluie des fondations.
La deuxième avait une pente négative dirigeant l’eau vers les fondations ( ce qui est une mauvaise pratique mais une situation courante).

Panneaux rainurés. Certains panneaux de polystyrène possédaient des rainures verticales sur leur endos permettant l’égouttement entre l’isolant et la fondation.

Fixation de la protection de l’isolant. Les isolants au-dessus du sol doivent être protégés contre les coups et le soleil de manière esthétique. De manière générale, on utilise à cette fin un panneau de fibrociment. Pour les tests, deux modes de fixation furent utilisés: des fourrures métalliques verticales ou des fourrures métalliques horizontales.

Les rôles de l’isolant extérieur

Comparativement à l’isolation intérieure, la présence d’un isolant extérieur peut ajouter plusieurs effets positifs sur les fondations.

Il peut:
1- Maintenir le béton à la température intérieure, le protégeant du gel et de la condensation intérieure qui provoque la présence de pourriture du bois et de moisissures toxiques
2- Ajouter de la masse thermique au sous-sol et retarder considérablement le gel d’un immeuble en cas de panne de chauffage
3- Créer un coussin absorbant pour contrer la poussée du sol gelé sur les fondations
4- Créer une protection supplémentaire contre l’eau
5- Agir comme système de drainage pour amener l’eau du sol au drain de fondation, afin de réduire la pression d’eau sur les fondations.

La surprise principale: la performance thermique.

La surprise principale qui ressort de l’étude est la stabilité de la performance thermique de tous les systèmes isolants durant deux ans, même en période d’orage ou de dégel printanier.

Les chercheurs s’attendaient à une baisse d’efficacité lors de ces périodes surtout si l’eau franchissait l’isolant. L’explication de ce phénomène réside probablement dans la stabilité de la température du sol ainsi que dans la faible teneur en eau des échantillons que l’on a pu observer lors de leur récupération.

Performances des produits

EPS de type 1 et 2. Deux types de panneaux de polystyrène expansé moulé (EPS) ont été évalués: les types 1 et 2. Les deux produits ont maintenu leur valeur isolante d’origine. Même s’ils ne sont pas classés comme matériaux de drainage extérieur, les panneaux EPS ont bien drainé l’écoulement d’eau sur leur surface externe vers le drain de fondation. Très peu d’eau a pénétré les joints des panneaux pour toucher la fondation.

Polyuréthane. La mousse de polyuréthane pulvérisée (MPP) se démarque de façon importante dans cette étude. Pour des épaisseurs similaires, c’est le produit qui a fourni la plus grande valeur isolante au-dessus et en dessous du sol.
Selon les chercheurs, l’isolant giclé avait adhéré complètement au béton formant une couche protectrice continue sur le mur et la semelle, couvrant parfaitement le joint et dirigeant l’eau vers le drain.
C’est le seul produit avec lequel aucune trace d’eau n’a été décelée autour de la semelle. Ces résultats laissent penser qu’avec le polyuréthane giclé sur le mur et la semelle, l’hydrofugation du béton n’est pas obligatoire.

De plus, l’étude a démontré hors de tout doute que le polyuréthane n’absorbe pas d’eau et qu’il n’a nul besoin de protection hydrofuge dans le sol.

Panneaux de fibres minérales et de fibres de verre. Un mouvement d’eau vers le bas fut effectivement noté en surface des deux panneaux isolants sans créer de perte de valeur isolante aux produits.

La question du drainage extérieur

De manière générale, l’étude conclue que le drainage vertical vers le drain se fait adéquatement avec tous les isolants rigides, giclés ou fibreux. La réalisation de rainures de drainage derrière les panneaux de polystyrène est inutile compte tenu de la rugosité de la surface du béton qui permet cet égouttement. De même, tous les types de joints, à emboitement, à recouvrement ou simplement bout à bout ont bien performé pour empêcher la pénétration de l’eau derrière l’isolant.

Drainage sur le sol. Dans un cas, une gouttière mal positionnée a causé un surplus d’eau et provoqué momentanément l’infiltration d’eau derrière l’isolant. Ceci nous rappelle donc l’importance du drainage en surface du sol par des pentes appropriées.

Pentes du sol. Lors de la réalisation des travaux, un côté de l’immeuble disposait d’une pente positive de 5% éloignant l’eau des fondations. Le sol de l’autre côté de l’immeuble avait une pente négative de 5% ramenant l’eau vers les fondations.
Durant la première année, les isolants fibreux situés du côté ayant une pente positive n’ont pas eu de mouvement d’eau en surface alors que ceux situés du côté de la pente négative ont démontré des mouvements d’eau importants. Ceci confirme l’importance d’avoir une pente positive autour des fondations pour éloigner l’eau de surface.

Durant la deuxième année, le sol s’est compacté naturellement au point d’inverser la pente positive vers la maison. Ceci démontre que la pente positive de 5% n’est pas suffisante à long terme. Une pente minimale de 10% devrait être réalisée sur environ 6 pieds autour des fondations pour contrer ce tassement durant la première année.

Une protection hors sol efficace

La fixation des panneaux de fibrociment qui protègent l’isolant au-dessus du niveau du sol est réalisée à l’aide de fourrures métalliques avec un profilé en « Z ». Cette fourrure crée malheureusement un pont thermique en traversant l’isolant et en se fixant à la fondation.

Ce pont thermique influence les pertes de chaleur du mur. L’étude de l’IRC démontre que la fixation du profilé en « Z » à l’horizontal dans la lisse de bois au-dessus de la fondation est plus efficace que la méthode conventionnelle de fixation dans le béton à la verticale. La valeur isolante du mur de fondation est de 13% inférieure lorsque les profilés sont posés à la verticale.

L’isolant de polyuréthane est le meilleur choix

De manière générale, on peut en conclure que l’isolant de polyuréthane en mousse est probablement le meilleur choix pour l’isolation par l’extérieur des fondations. Il est le seul à créer une étanchéité complète jusqu’au drain et qui élimine toute infiltration d’eau derrière l’isolant en toutes circonstances.

 
 

Toit cathédral et étage 1/2

A

B

C

D

E

F

Mousse de polyuréthane

Fibre de cellulose

Espace pour la circulation de l'air

Arrêt d'isolant

Solive

Fondation

Tout comme les murs et le sous-sol, le toit est une partie très importante à isoler. Une mauvaise isolation du toit peut avoir des conséquences néfastes, car plus que n'importe quelle partie de la maison, un toit est perpétuellement exposé à la neige, au vent et au soleil. Le moment idéal pour isoler le toit, c’est lorsqu’on fait la réfection du revêtement extérieur de celui-ci. Il est préférable et moins coûteux d’isoler par l'extérieur, nous préservons ainsi la finition intérieure. 
 

 

Porte-à-faux

Les constructions en porte-à-faux causent souvent des planchers froids ou des infiltrations d'air. L'application d'une couche de polyuréthane à partir de la solive jusqu'au mur de fondation s'avère la meilleure façon d'éviter ce problème. Les cavités et les joints pouvant laisser passer l'air seront isolés et l'air chaud circulera librement sous le plancher.  

 

 

Annexe sur pilotis

Détails

L'annexe sur pilotis est sans doute le cas le plus répandu en matière de mauvaise technique d'isolation. Pourtant, si l'agrandissement est bien planifié, ce travail s'avère très simple et le résultat est garanti. Le moment idéal pour isoler une annexe est avant de fermer le plancher De cette façon, le travail se fait plus convenablement et est moins coûteux. 

Attention!  Les conseils que nous donnons ici sont d'ordre général; chaque cas est particulier et peut nécessiter des interventions précises.  Il serait préférable de consulter votre représentant Thermo-Pro avant le début des travaux.

 

A

B

C

D

Mousse de polyuréthane

Fibre de cellulose

Espace d'air non ventilé

Coupe-vapeur

©2019 Isolation Thermo-Pro Insulation

inc.